TVA à Taux Réduit

Mise en place par l’Etat pour encourager les travaux de rénovation énergétique, la TVA à taux réduit permet de réaliser des économies significatives, peu importe l’ampleur des travaux. Le montant de l’aide obtenue lors de l’application de la TVA à taux réduit n’est pas calculable à l’avance, contrairement à la plupart des aides. En effet, il n’y a pas de critères de revenus, ni de montant précis pour un certain type de travaux : ici, le montant dépend uniquement du prix de l'équipement et de la pose. Selon l’opération réalisée, la TVA sera abaissée à 10% ou 5,5%. Comme il n’y a aucun critère de revenus, cette aide est accessible à tous les foyers, rendant les travaux de rénovation énergétique plus abordables pour tous.
Partager cet article

Quels sont les critères d’éligibilité à la TVA à Taux Réduit ?

La TVA à Taux réduit est accessible aux propriétaires (bailleur ou occupant), aux locataires, aux occupants à titre gratuit, aux syndicats de copropriété, aux sociétés civiles immobilières, aux agences immobilières qui procèdent à des travaux sur leurs biens et aux marchands de biens souhaitant revendre le logement. 

Le logement concerné doit avoir été construit il y a plus de 2 ans et doit uniquement servir d’habitation. Il peut s’agir d’une maison individuelle, d’un immeuble collectif (parties privatives ou communes), d’une habitation légère (mobile-home, péniche…), d’une dépendance usuelle dans un local d’habitation, d’un logement de fonction ou d’un établissement d’hébergement collectif (comme un établissement touristique). Le logement peut être une résidence principale ou secondaire. 

Si ces critères ne sont pas respectés, les travaux seront soumis au taux normal de 20%.

A quels travaux s'applique la TVA à Taux Réduit ?

A noter que seuls les travaux et équipements facturés par une entreprise sont concernés. Si vous achetez directement ces éléments, ils seront soumis au taux normal de 20%, même si des artisans s’occupent par la suite des travaux.

A quels travaux s’applique la TVA à 10% ?

La TVA à 10% s’applique pour des travaux d’amélioration d’aménagement, d’entretien et de transformation, ce qui inclut par exemple les opérations suivantes :

  • Les travaux d’évacuation des eaux pluviales,
  • La pose d’un portail ou d’une clôture,
  • Les travaux d’alimentation en eau d’un immeubles (construit depuis au moins 2 ans),
  • Les travaux d’urgence pour une chaudière collective ou un ascenseur... 

De la même manière, certains travaux normalement pris en charge avec une TVA à 5,5% pourraient passer à 10% selon les équipements choisis : certaines fenêtres ou chaudières ne sont alors parfois pas compatibles avec la TVA à 5,5%.

A quels travaux s’applique la TVA à 5,5% ?

La TVA à 5,5% s’applique aux travaux de rénovation et d’amélioration énergétique et aux autres opérations pouvant y être liées de manière indissociable. Ainsi, sont concernées opérations telles que :

  • L’isolation thermique de vos murs,
  • L’installation d’une pompe à chaleur (hors air-air)
  • L'installation d'une chaudière à condensation

Dans le cas de certains projets de rénovation énergétique, certains travaux doivent être réalisés en complément de ceux éligibles à ce taux réduit, car ils en sont indissociables, ils bénéficieront donc aussi ce taux. Ainsi, si vous procédez à une isolation thermique de vos murs par l’intérieur qui entraîne le déplacement de radiateurs, ces frais seront également compris. En revanche, la pose de papier peint après ces travaux ne sera pas prise en compte, étant purement esthétique.

{{aller-1}}

Quels travaux sont exclus ?

Les travaux suivants passent au taux normal, soit la TVA à 20% :

  • Travaux d’aménagement, d’entretien et de nettoyage d’espaces verts,
  • Rénovations dans des locaux à autre usage que d’habitation
  • Installation d'équipements ménagers ou mobiliers
  • Acquisition de gros équipements pour des travaux d’installation
  • Remplacement d’un système de chauffage, de climatisation ou d’une installation sanitaire

Les travaux plus importants qu’une simple rénovation ne sont également pas éligibles à la TVA à taux réduit :

  • Travaux de surélévation,
  • Travaux d’addition de construction,
  • Remise à l’état neuf d’éléments importants du logement (charpentes, murs porteurs, fondations, façades hors ravalement),
  • Augmentation de la surface de plancher des locaux existants de plus de 10%.

Si il y a remise à l’état neuf à plus des deux tiers des planchers non porteurs, cloisons, installations sanitaires, huisseries extérieures, plomberie, chauffage et installations électriques, c’est aussi la TVA à taux normal qui s'applique.

Quelles sont les démarches à réaliser pour appliquer cette aide ?

Contrairement à d’autres aides, il n’y a pas besoin de réaliser de demande ou de compléter un dossier pour bénéficier de la TVA à Taux Réduit.

A partir du moment où l’entreprise choisie vous a facturé les travaux et équipements, vous pouvez y prétendre : si vous achetez ces éléments par vous-même, vous ne serez pas éligible, même si les travaux sont par la suite réalisés par des professionnels. 

Avant que les travaux ne débutent, les professionnels vous demanderont de signer une attestation, les renseignant sur l’âge du logement et la nature des travaux entrepris : ainsi, ils auront à porté de main les éléments pour vérifier que vos travaux sont bien éligibles à la TVA à taux réduit, pour ensuite l’appliquer directement sur la facture

Si vos travaux de second œuvre (réparation et entretien) dépassent un montant de 300 €, vous devrez également remettre une autre attestation spécifique aux professionnels, afin de confirmer le respect des conditions d’application de la TVA à taux réduit.

{{aller-2}}

Quelles sont les aides cumulables avec la TVA à Taux Réduit ?

La TVA à taux réduit est indépendante des autres aides, et est cumulable avec toutes les aides principales. Ainsi, vous pouvez également prétendre à MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité, l’Eco-PTZ, les primes CEE ou encore les aides des collectivités territoriales.

{{cta-1}}

Découvrez dès maintenant les aides possibles pour votre projet

S'inscrire sur Nidomio

Bon à savoir :

  • S’il y a des travaux induits qui viennent compléter votre projet de rénovation énergétique, ceux-ci doivent être facturés dans les 3 mois suivant la date de facturation des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement. Si ce délai est dépassé, la TVA à 5,5% ne peut s’appliquer.
  • Tous les documents liés à ces travaux (factures, attestations, notes émises par les artisans…) doivent être conservés jusqu’à la fin de la cinquième année suivant la date des travaux. En effet, ils permettent de justifier de la facturation à taux réduit. Par exemple, vous devez conserver ces documents jusqu’au 31 décembre 2023 pour des travaux achevés en 2018.

Il existe deux modèles d'attestations selon les travaux réalisés :

  • L'attestation simplifiée, réservée aux travaux n'affectant aucun des éléments de gros œuvre (poutres, murs…) et pas plus de cinq des six éléments de second œuvre (cloisons intérieures, installations électriques, installations sanitaires et plomberie, système de chauffage…)
  • L'attestation normale pour les travaux touchant au gros œuvre et à tous les éléments de second œuvre.

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

What’s a Rich Text element?

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

What’s a Rich Text element?

text

heading 3

grgr

heading 4

The rich text element allows you to create and format headings, paragraphs, blockquotes, images, and video all in one place instead of having to add and format them individually. Just double-click and easily create content.

rrrrrrr rrr rrr

zefzefzefzefze

  • zefzefzefzez
  • zefzefzef
  • zefzefzef

zefzefzefzef

zefzefzefzef

  1. zffezfzefzef
  2. zefzefzefze
  3. zefzefzefzefzef

zefzefzefzefze

Static and dynamic content editing

A rich text element can be used with static or dynamic content. For static content, just drop it into any page and begin editing. For dynamic content, add a rich text field to any collection and then connect a rich text element to that field in the settings panel. Voila!

How to customize formatting for each rich text

Headings, paragraphs, blockquotes, figures, images, and figure captions can all be styled after a class is added to the rich text element using the "When inside of" nested selector system.

Articles similaires

Profils Fiscaux MaPrimeRénov’ 2024 : Trouvez Votre Catégorie

12/6/2024
MaPrimeRénov’ est une aide gouvernementale visant à encourager les travaux de rénovation énergétique. Pour savoir si vous êtes éligible et à quels montants votre ménage peut prétendre, vous devez connaître votre profil fiscal. Cet article vous aidera à comprendre comment le déterminer.
Lire la suite

Certificats d'Economie d’Energie (Primes CEE)

12/6/2024
Les primes des Certificats d'Économie d’Energie, ou CEE, sont encadrées par l’Etat. Elles sont proposées par les grands fournisseurs d’énergie aux particuliers. En effet, ils sont responsables d’une part majeure des émissions de gaz à effet de serre, et doivent compenser cette pollution grâce à la promotion de l’efficacité énergétique : ils incitent donc les consommateurs à réaliser des économies d’énergie, notamment en rénovant leurs logements. S’ils ne respectent pas cela, ces fournisseurs font face à une lourde pénalité financière. Tous les fournisseurs sont concernés, quelle que soit la forme d’énergie qu’ils proposent (électricité, fioul, chaleur, gaz, froid, carburant automobile…), et certaines grandes enseignes de distribution peuvent également allouer ces aides.
Lire la suite

MaPrimeRénov’ Geste par Geste

11/6/2024
MaPrimeRénov’ est l’aide principale mise en place par l’Etat, pour encourager les particuliers dans leurs travaux de rénovation énergétique. Elle vise à remplacer deux anciennes aides en les fusionnant : le CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique), ainsi que l’aide Habiter Mieux Agilité de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). En encourageant les projets de rénovation énergétique au sein des logements français, cette aide s’inscrit dans la démarche de transition énergétique du gouvernement.
Lire la suite